Close

Catégories de Blog

A Noël c'est Halloween, c'est étrange!

Posté le: Dec 26, 2022 | Auteur: Peluche Universe

Au QG de Peluche Universe, on ne fait pas que jouer à des jeux vidéo. On lit aussi des BD, des comics et des manga, et parfois on ne fait rien d'autre que de regarder des films et des séries TV. Alors à Noël, on n'a que l'embarras du choix: les films de Noël, c'est obligatoirement Die Hard, Harry Potter, Le Père Noël est une ordure, mais aussi, l'Etrange Noël de Monsieur Jack. Retour sur le nec plus ultra de l'animation et, en chansons! Vous êtes vous demandé d'où provenaient les fêtes? Alors suivez-nous, voici l'entrée secrète!

A Noël c'est Halloween, c'est étrange!

Halloween meets Christmas

En 1993 sortait une petite bombe dans le monde de l'animation, et dans celui très feutré de DisneyL'Etrange Noël de Monsieur Jack débarquait sur les écrans! La grande classe de Tim Burton via un scénario exceptionnellement déjanté! L'histoire raconte les tribulations de Jack Skellington, le roi des citrouilles, citoyen de la ville d'Halloween, peuplée par une ribambelle de monstres. Mais Jack en a marre! Il veut du neuf, il veut aller de l'avant! Il va alors s'intéresser à un autre type de fête.... Noël! Comment concilier le monde de l'épouvante et celui des amusements en famille?

C'est tout le fil de ce chef d'oeuvre! L'Etrange Noël de monsieur Jack, ce sont des personnages haut en couleur: le maire par exemple, ou bien Scary Teddy! C'est bien simple, c'est un coup de génie aux mille trouvailles, et avec un style des plus original!En effet, l'Etrange Noël de Monsieur Jack est filmé en stop motion: les objets et décors sont immobiles mais articulés et les enchainement de prise de vue créent l'animation.

Car si le scénario est bien de Tim Burton, c'est le grand Henry Selik qui a réalisé le long métrage. Après avoir fait ses armes sur Rox et Rouky (Disney, 1981), le Noël de Mickey (Disney, 193 - avec l'exceptionnel Scrooge), Taram et le Chaudron Magique (Disney, 1985), et le superbe Basil, Détective Privé (Disney, 1986), c'est sur l'Etrange Noël de Monsieur Jack que Henri Selik déploie tout son talent qui fait de ce film une splendeur visuelle. Il travaillera plus tard sur le très original Vie Aquatique de Wes Andersen (2004).

Son et lumière

Et que de travail! 60 marionnettes en 3 exemplaires, 400 têtes différentes pour le seul Jack, afin d'illustrer ses expressions, jusqu'à 15 personne animant une seule marionnette en même temps! C'est bien simple, une minute de film, c'est une semaine de travail!

Mais il faut aller plus loin encore si l'on veut saisir l'entièreté de la monstrueuse beauté de l'univers de Jack. La musique, composée par Danny Elfman, est en effet intimement liée aux caractéristiques du film, à un point tel qu'il s'agit quasi d'une comédie musicale. Signalons d'ailleurs l'exceptionnelle qualité de la version française. Jack est interprété par Olivier Constantin, choriste de grands chanteurs français et grand doubleur de films Disney, Dorothée Jemma, doubleuse de Jennifer Anniston ou bien encore Daniel Beretta, doubleur d'Arnold Schwarzenegger. Et surtout, Richard Darbois oui c'est lui Buzz l'Eclair et la voix de NRJ! Retrouvez des versions fidèles des musiques par Marylin Manson, ou des inspirations trop cool comme par Yoshi.

L'Etrange Noël de Monsieur Jack s'inscrit ainsi comme une très belle continuité entre plusieurs oeuvres majeures: le court métrage Vincent, de Tim Burton qui fait référence à Vincent Price, l'acteur des films d'épouvante des années 1940 et 1950 (mais en vrai aussi en 1960 et 1970, et 1980 et 1990), et Edward aux Mains d'Argent. Bref, l'Etrange Noël de Monsieur Jack, c'est surtout un film qui se voit et se revoit, chose rare, sans jamais se lasser! Ses musiques entêtantes, son animation qui fourmille de mille détails en font un film de Noël, tout simplement!

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close