Close

Catégories de Blog

Pokémon, retour sur un phénomène!

Posté le: Nov 13, 2022 | Auteur: Peluche Universe

Internet est en ébullition, les passions se déchainent, les commentaires fusent, les humeurs s'opposent. Les heures s'accélèrent et égrènent leurs secondes comme autant de coups. Mais que se passe-t-il? Tout simplement la sortie de la neuvième génération de Pokémon, avec la sortie de Pokémon Violet et Ecarlate, le 18 novembre. D'ores et déjà, les débats sont houleux puisque de nombreuses fuites permettent de donner des apercus du futur jeu. A l'heure où les critiques se concentret sur les esthétiques des nouvelles créatures, il est intéressant de revenir sur ce jeu culte.

Pokémon, retour sur un phénomène!

Collectionner des insectes

En 1996 sort au Japon, sur Game Boy, le premier jeu Pocket Monster, le tout premier jeu Pokémon. Pour son créateur, il ne s'agissait à l'époque que d'une volonté de faire partager des souvenirs d'enfance. Satoshi Tajiri a en effet grandi à Machida, dans la banlieue de Tokyo, et aimait à collectionner les insectes qu'il pouvait observer. Avoir les plus beaux, les comprendre était une véritable passion, qu'il transforma en jeu, pour répliquer cette activité.

Il grandit en se passionnant pour les jeux d'arcade et crée son propre magazine de jeux vidéo appelé Game Freak, du nom de l'entreprise qu'il fondera, et dont il deviendra le président, s'adonnant au développement de jeux vidéo. Pendant cette période, il rencontre Ken Sugimori, qui deviendra un des principaux artisans du design des créatures (dont la toute première création n'est autre que Rhinoféros). 

Après 6 ans de travail, la première génération de Pokémon voit le jour, relance les ventes de la console portable de Nintendo, et initie un phénomène qui deviendra planétaire. La folie Pokémon était née, de celle qui, lors de la sortie de Pokémon Go, avait le pouvoir de conduire des gens dans des bases militaires, se réunir à plusieurs dans des cimetières, ou bien encore de contraindre en France des maires d'écrire à The Pokémon Company pour faire cesser les apparitions de Pokémon dans des lieux de mémoire.

The Pokémon Company

La marque Pokémon est gérée par une co-entreprise nommée The Pokémon Company détenue à 33% par Nintendo, Game Freak et Creatures. Si tout le monde connait le géant japonais du jeu vidéo, Game Freak est un peu moins connue. Créée en 1989, Game Freak n'a pas que travaillé sur les Pokémon puisque l'éditeur s'est également consacré à plusieurs titres de Nintendo comme Yoshi en 1991 ou Mario en 1993. Depuis, Game Freak se concentre principalement sur Pokémon. Enfin, Creatures est une filiale de Nintendo également impliquée dans le développement de plusieurs jeux, et très active dans le marketing de Pokémon via Tsunekazu Ishihara ayant fait le choix de nombreux produits dérivés, dont les peluches Pokémon (un choix sage et avisé selon nous)

Pour le développement de Pokémon Go, les créateurs ont approché l'entreprise Niantic, ancienne filiale de Google, spécialisée dans la réalité augmentée. Après la réorganisation de la maison mère de Google, Alphabet, The Pokémon Company et Google entrent en 2015 au capital de Niantic, constituant le prélude du développement de Pokémon Go, constituant ainsi une certaine suite du jeu vidéo Ingress.

Des anecdotes en pagaille

A l'époque de sa création, Satoshi imaginait que ses petits montres seraient transportés dans des capsules et le jeu aurait ainsi pu s'appeler Capsule Monster, ce qui n'aurait pas convaincu Nintendo. Mais le concept de capsule ne fut pas abandonné pour autant, donnant ainsi naissance au concept de Pokéball.

Pour autant, il existe certaines spécificités liées aux développements marketing. Si l'occident a eu droit aux versions rouge et bleue, le Japon a bénéficié des version Rouge et Verte, avant d'avoir également droit à la version bleue, sous forme de correctif. Culturellement, certains Pokémon étaient également jugés plus attrayant pour certaines zones géographiques: Tortank étant par exemple plus populaire aux Etats-Unis que Florizarre (Team Carapuce!).

Les pères spirituels de ce jeu perdurent à travers leurs personnages puisque Satoshi Tajiri peut être contracté en Sasha et Shigeru Myamoto, le célèbre producteur de jeux vidéo, a donné son nom à Régis. Après plus de 1000 créations de Pokémon, certains appellent la série à se renouveler. Pourtant, nul doute que le 18 novembre, l'esprit Pokémon soufflera encore sur le monde, concrétisant à la fois une simple idée et des années de travail difficile pour aboutir à un univers cohérent. Encore plein de belles peluches en perspective!

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close