Close

Catégories de Blog

Une histoire de Zelda

Posté le: Nov 20, 2022 | Auteur: Peluche Universe

En mai 2023 paraitra la suite du fabuleux The Legend of Zelda: breath of the wild. Intitulé The Legend of Zelda: tears of the kingdom, cet opus annoncé en 2019 est minutieusement scruté par les fans et la presse spécialisée. Dans la lignée de son prédécesseur, les premiers teasers annoncent un magnifique monde ouvert, avec la part belle donnée aux espaces aériens. Alors en attendant encore quelques mois, retour sur une époustouflante saga qui est très chère au coeur de Peluche Universe.

Une histoire de Zelda

Un héros qui ne dit pas son nom

Le premier jeu de la série The Legend of Zelda est sorti sur Nes et Famicom en 1986. Fruit du travail de Shigeru Miyamoto (qui y transcrit son enfance faite d'exploration de grottes et de lacs) et de son acolyte Takashi Tezuka, cet épisode devait marquer le début d'une histoire riche de nombreux titres, canoniques ou non, spinoff et remakes. The Legend of Zelda comprenait alors tous les éléments clefs d'un bon Zelda: le monde d'Hyrule, des fragments de Triforce à collecter, des donjons, des monstres, énigmes et objets à collecter, la fabuleuse musique de Koji Kondo, et la princesse Zelda à sauver. A l'époque, le jeu est le fruit des passions de son temps, trouvant son inspiration dans le film Legend de Ridley Scott, de la jeunesse exploratoire de Miyamoto, de Peter Pan de Disney et des divers jeux qui l'ont précédé. Ainsi est né Link, le héros habillé de vert aux oreilles pointues.

Une grande variété de gameplays et d'ambiances

La série des Zelda a toujours su faire preuve à la fois d'originalité, de modernisme en tirant parti des capacités des consoles qui les supportaient, tout en gardant une très grande fidélité aux ingrédients de son succès. Dès le deuxième épisode, The adventure of Link, les développeurs ont cherché à inclure de nouvelles caractéristiques issues du monde du jeu de rôle comme les points d'expérience et les niveaux. Pour A Link to the past, les équipes maximisaient tout le savoir faire technologique de l'époque pour occuper la mémoire de 1 Mo des cartouches de l'époque, tout en développant les concepts de quarts de coeur, faisant apparaitre également l'ocarina, le grappin, les cocottes et les flacons. 

Deux titres aussi différents que majeurs que sont Link's awakening en 1993 et Ocarina of time en 1998 illustrent à eux seuls la finesse et la beauté qui peut jaillir de certains jeux vidéo. Entre la Game Boy et la Nintendo 64, il peut sembler y avoir un monde entier de technologie, et pourtant, c'est la même poésie qui est capable de sortir des cartouches de ces deux jeux. 

Des heures ne suffiraient pas à évoquer tous les souvenirs de ces jeux vidéo, et encore l'équipe de Peluche Universe n'a t-elle joué qu'à The Legend of Zelda, Link's Awakening, Ocarina of Time, Majora's mask, Four swords, The Wind waker, The Minish cap, Twilight princess, Spirit tracks et Breath of the Wild.

Face à Mario

Link a réussi à coexister sans nuire à l'autre personnage emblématique de Nintendo, Mario. Porté par les légendes européennes, les oreilles pointues de Link rappelant les elfes, et la jument Epona portant le nom d'une déesse de la fertilité celte, l'univers dans lequel gravite Link et une horde de personnages aussi saugrenus qu'attachants est irrésistiblement attirant.

Il y aurait mille anecdotes à raconter, sur le nom de Zelda en hommage à la femme de l'écrivain Fitzgerald également donné à la fille de Robin Williams, sur tous les peuples du jeu, des hyliens aux gorons en passant par les kokiris, les zoras et les piafs, les easter eggs disséminés ça et là comme autant de clins d'oeil d'un jeu à l'autre... Saviez-vous qu'il n'y a pas d'Octorok dans Twilight Princess? Allez, vengez-vous de ce sacré coquin, ça tombe bien, on en a une énorme peluche Zelda Octorok pour lui faire ce que vous voulez!

Les Zelda font partie de ces jeux que l'on recommence, pour le plaisir de s'évader dans un autre monde d'une richesse inouïe. On retourne taper du Bokoblin?

Commentaires (0)

Pas de commentaires

Ajouter commentaire

Vous devez vous connecter pour ajouter des commentaires.

Close